Rémunération des maîtres de stage en médecine générale : un blocage inadmissible !

La CSMF a été alertée par certains de ses membres, maîtres de stage universitaire en médecine générale, au sujet de la rémunération.

Habituellement, les maîtres de stages qui accueillent des internes de médecine générale dans leur cabinet sont rémunérés pour ce travail pédagogique, souvent à l’échéance du stage, au moins deux fois par an, en juin et en décembre. Or, de nombreuses facultés n’ont pas honoré leurs engagements en juin dernier, et les maîtres de stages universitaires n’ont reçu aucune rémunération depuis la fin de l’année 2017…

A l’heure où tout le monde s’accorde pour développer les stages de formation des internes en pratique de ville, tant en médecine générale qu’en médecine spécialisée, ces retards sont un mauvais signal donné à l’ensemble de la profession. Des raisons administratives ne doivent pas entraver la bonne volonté des médecins libéraux prêts à s’engager et à développer ces stages de formation indispensables à la découverte de la médecine de ville.

La CSMF demande aux deux ministères concernés, ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et ministère de la santé, de faire le nécessaire dans les plus brefs délais afin que ces anomalies puissent être corrigées et ainsi montrer leur attachement à des stages réalisés en médecine de ville.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Mercredi, 29 août, 2018