Délais de rendez-vous médicaux : des résultats encourageants

La Drees a publié aujourd’hui une enquête sur les délais d’attente en matière d’accès aux soins, réalisée auprès de 40 000 personnes. Bien que des efforts restent à faire, les résultats sont encourageants.

Même s’il faut en moyenne 6 jours pour obtenir un rendez-vous chez le généraliste et jusqu’à 80 jours chez l’ophtalmologiste, 49% des rendez-vous chez un généraliste sont obtenus dans les 2 jours et un quart des demandes de rendez-vous sont satisfaites dans les 20 jours chez l’ophtalmologiste. Surtout, quelle que soit la spécialité concernée, les délais d’attente sont plus courts pour les demandes liées à l’apparition ou l’aggravation de symptômes. 

Cela montre que les médecins ont à cœur de répondre à la demande en soins, en fonction du degré d’urgence, et s’adaptent aux situations de leurs patients. Ces derniers sont d’ailleurs globalement satisfaits et restent attachés à leurs médecins de proximité, généralistes et spécialistes. Dans plus de 8 cas sur 10, les délais pour obtenir les rendez-vous sont jugés « rapides ou corrects » par les Français, sauf dans deux spécialités. Et lorsque la demande de rendez-vous n’aboutit pas, ils s’orientent vers un autre médecin : seulement 3% ont recours aux urgences hospitalières.

La France a la chance d’avoir une médecine spécialisée libérale de proximité. Les délais dans d’autres pays européens sont beaucoup plus longs, comme au Royaume-Uni où les médecins spécialistes exercent uniquement à l’hôpital.

Certes, les délais restent plus longs dans les zones où l’on manque particulièrement de médecins. Mais certains dispositifs ou mesures devraient améliorer l’accès aux soins partout : les assistants médicaux, la délégation de tâches et le travail aidé, la lutte contre la dérive bureaucratique, l’organisation territoriale, les nouveaux outils de prises de rendez-vous et la télémédecine.

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Mardi, 9 octobre, 2018