Service d’accès aux soins : la CSMF pose ses conditions

À l’issue du rapport concernant le service d’accès aux soins remis ce jour en présence de la ministre de la Santé, la CSMF tient à rappeler son attachement à un numéro d’identification tel que le 116 117 permettant de séparer les appels pour les services d’urgences des demandes pour des soins non programmés.

Rien ne se fera sans une reconnaissance de l’engagement des médecins libéraux :

  • actuellement, la garde effectuée pendant la journée du samedi n’est pas entièrement rémunérée pour les médecins généralistes, voire pas du tout rémunérée pour les médecins spécialistes concernés. Cette iniquité doit cesser, et l’ensemble de la journée du samedi doit être considérée comme partie intégrante du dispositif de permanence des soins pour tous les médecins libéraux, quelle que soit leur spécialité. C’est pourquoi les médecins libéraux seront en grève des gardes du samedi à partir du samedi 21 puis tous les samedis.
  • le dispositif de régulation libérale doit être construit en respectant les spécificités telles que la régulation délocalisée, l’articulation avec les organisations territoriales lorsqu’elles existent, la gouvernance propre par les médecins libéraux ;
  • l’ensemble des actes effectués en soins non programmés, actes de consultation comme actes techniques, doit faire l’objet de tarifs revalorisés pour toutes les spécialités. C’est à ce prix-là que les médecins libéraux s’engageront dans les dispositifs de permanence des soins permettant la prise en charge des soins non programmés. C’est à cette condition qu’ils assumeront collectivement cette nouvelle responsabilité territoriale vis-à-vis de la population concernée.

La CSMF appelle le gouvernement à mettre les moyens indispensables dans le cadre conventionnel pour valoriser l’engagement de la médecine libérale et participer à résoudre le difficile conflit touchant les urgences hospitalières.

 

Dr Jean-Paul Ortiz - Président
06 07 86 08 83
jp.ortiz@csmf.org

Relations presse : Adrien Chapron
01 43 18 88 17 / com@csmf.org 

 

Suivez toute l’actu de la CSMF : Facebook   Twitter   You Tube   www.csmf.org

Créée en 1928, la Confédération des Syndicats Médicaux Français est le premier syndicat de médecins français. Elle regroupe des syndicats de médecins libéraux généralistes et spécialistes et deux structures nationales, Les Généralistes-CSMF (médecins généralistes) et Les Spé-CSMF (médecins spécialistes). Elle fédère également 101 syndicats présents dans chaque département de métropole et d’outre-mer, les médecins à exercice particulier (MEP) et les médecins hospitaliers exerçant en libéral.

 

Elle défend et représente ses membres dans les différentes négociations, tables rondes auprès des institutions publiques notamment. Elle contribue tout au long de leur pratique à la formation permanente et les accompagne tout au long de leur parcours.

 

Dans ses valeurs, la CSMF revendique l’indépendance et la probité de la médecine, défend un contrat avec la société et l’esprit conventionnel. Elle soutient une médecine « libérale et sociale », véritable acteur économique, d’innovation et de progrès. Elle assure la défense syndicale individuelle et collective de tous les médecins libéraux. Elle est présidée par le Dr Jean-Paul Ortiz, médecin néphrologue, depuis mars 2014.

Jeudi, 19 décembre, 2019